samedi 27 décembre 2014

Le Scribe accroupi - Musée du Louvre

Je visite des musées, des petits, des grands, d'anciens palais, des couvents, des gares sans trains ou des musées tout neufs. Quand je voyage, je les repère sur une carte et je cherche un hébergement à proximité, j'achète mes billets en avance. Pourquoi? Je pense que le musée est un lien fantastique entre le présent et l'histoire, un lien à cheval entre conquêtes et arts, un lien qui connecte ce que nous sommes à ce que nous étions, un lien essentiel qui nous maintient les pieds sur terre pour mieux se relever.

Le Louvre fait partie des musées que j'ai eu l'occasion de visiter un nombre incalculable de fois (merci, Stéphane :P). Généralement, je me focalise sur un département, je prends mon temps, je regarde et je respire. J'évite de faire des photos, quelques-une quand j'ai mon appareil, rarement plus. Cette visite avait donc une saveur toute nouvelle pour moi, car j'entreprenais de réaliser une série d'images dans l'un de mes musées préférés.

Voici le premier chapitre de cette série. Il s'agit d'un bonbon à la menthe, une étude graphique courte autour d'une seule oeuvre majeure (au sens propre et figuré) du département égyptologie, une petite statuette découverte à Saqquarah en novembre 1850 par l'archéologue Auguste Mariette alors qu'il cherchait le légendaire Serapeum de Memphis (un genre ce cimetière de taureaux sacrés), le Scribe accroupi qui quittera définitivement l'Égypte en 1854, acquit alors par le Musée du Louvre. Mariette découvrira des dizaines de reliefs et de sculptures et participera en 1858 à la fondation du Musée Boulaq aujourd'hui, Musée du Caire (petit moment éducatif, pardon ^^)

Le Scribe, contrairement à ce qu'on pourrait penser, n'est pas un petit rond de cuir au service d'un pharaon, mais très probablement un prince de l'ancien Empire égyptien. Il devait être un homme important. Malheureusement retrouvée anépigraphe, son identité restera inconnue.

La qualité de réalisation de la statue est particulièrement exceptionnelle. Son regard est saisissant de réalisme et d'une incroyable vivacité. On ne peut qu'être admiratif du travail réalisé il y a seulement 46 siècles.

L'objectif de cette série est donc, de présenter le Scribe et son environnement naturel à Sully au Louvre. J'ai essayé de retranscrire le plus fidèlement possible l'impression qu'on peut avoir lors de sa rencontre. J'ai tenté de rendre les couleurs et les textures avec un maximum de précision, cette touche chirurgicale et académique froide que j'aime tant :)

Louvre - Scribe 6

Louvre - Scribe 3

Louvre - Scribe 2

Louvre - Scribe 1

Louvre - Scribe 5

Louvre - Scribe 4

Louvre - Scribe 3 - NB

Références

Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Scribe_accroupi

Le Scribe accroupi au Louvre : http://www.louvre.fr/oeuvre-notices/le-scribe-accroupi

Musée du Louvre : http://www.louvre.fr/

Source : Louvre, Secret et Insolite aux éditions Louvre éditions - Parigramme

dimanche 9 novembre 2014

Thônex - Oppositions

Quand je me suis décidé à réaliser cette étude sur Thônex, je m'étais donné pour objectif d'essayer de retranscrire la commune au plus proche de la vision que j'en avais. Une ville béton, une architecture des années 70 avecdes tours et un centre finalement pas très beau. Thônex fait partie de ces communes qui ont subi un gros réaménagement il y a 40 ans, laissant la place à des constructions hypertypées dite "moderne" et effaçant progressivement toute trace du passé historique.

Quand j'ai commencé à photographier, je dois admettre que la vision que j'avais de Thônex n'était pas très bonne (au sens propre et figuré) j’allais capturer uniquement les lieux que je connaissais. J'avais un plan (dans ma tête) et je le suivais. Pourtant, au fur et à mesure de mes déambulations, je suis tombé sur des endroits intéressants, j'ai commencé à creuser (au sens figuré cette fois ^^) et je me suis égaré.

Se perdre, quoi de plus beau quand on fait de la photo ? Se perdre le long d'un chemin, derrière un immeuble et ne pas chercher à se retrouver. Finalement, j’ai découvert Thônex, des lieux magiques et des lieux ténébreu, je me suis trouvé confronté à une vision nouvelle que je n'avais pas prévu, Le Recto et le Verso de la commune.

C'est sur cette base que je me suis décidé à assembler cette série, opposer des lieux, pour les confronter, des clichés qui s'assemblaient par leurs géométries et leur proximité. Des perspectives faites de végétation et d'autres de béton. Parfois, certaines images présentées sont espacées de quelques centaines de mètres, c’est réellement très étonnant.

J'ai beaucoup travaillé sur cette série. Pour la réaliser, j'ai parcouru la commune à pied, de Villette à Fossard en passant par la place Graveson et la Route de Jussy, j'ai marché, marché et encore marché, pourtant le sentiment de ne pas en avoir fini me tarabuste, je crois que je vais continuer cette série que j'espère passionnante. Bonne visite :)

Villette vs Avenue Tronchet
image description Maison avenue Tronchet 3

Villette vs Chemin des Deux-Communes
image description Chemin des deux-communes 1

Villette vs Route de Jussy
image description image description

Foron vs Marcelly
Fossard - Le Foron 3 École de Marcelly 4

Avenue de Thônex vs Avenue de Thônex
image description Immeubles avenue de Thônex 1

Avenue de Thônex vs Place Graveson
image description Place Graveson 

École temporaire Route de Jussy vs Cycle d’Orientation du ForonÉcole en bois Cycle du Foron 5

Fossard Le Foron vs Rue de Genève Parking
image description image description

Villette vs Avenue de Thônex
image description Immeuble avenue de Thônex

Le Foron vs Marcelly
image description image description

Migros Thônex vs Centre Commercial Thônex
image description image description

Caserne des Pompiers vs Avenue Tronchet
image description image description

Fabrique Caran d’Ache vs École de Marcelly
Usine Caran-d'Ache 1 image description

Salle Communale vs Église Saint-Pierre
image description Église de Thônex 2

Fossard vs Route de Jussy
Entrée Fossard Chantier CEVA

Rue de Genève vs Rue de Genève
 Rue de Genève 2 Rue de Genève 1

Le Foron vs Cycle du Foron
image description Cycle du Foron 3

Thônex - Le Cycle d'Orientation du Foron

Tout comme ma série sur Marcelly-Tronchet, j'y ai fait mon adolescence (avec cette recherche sur Thônex n'ai le sentiment de remonter le temps ^^). Là aussi je garde beaucoup de souvenirs, pas forcément très plaisants, d'un lieu vieillissant, pas très propre. Typiquement construit à l'époque du tout béton, le Foron (de son petit nom) a vu des générations entières de préadolescent et d'adolescent déambuler nonchalamment dans ses longs couloirs. Ces dernières années, il semble qu'une campagne de "rafraichissement" du lieu ait été opérée, ne changeant que très peu son aspect extérieur, cette série est proche de ce que j'ai connu comme école il y a plus de 20 ans.

Ce n'est pas très accueillant, mais j'aime bien cette série et sa froideur qui retranscrivent finalement assez bien cette période de ma vie.

image description

Cycle du Foron - Station Météo

Cycle du Foron 3

Cycle du Foron 4

Cycle du Foron 5

Thônex - École primaire de Marcelly-Tronchet

Voici une série sur la nouvelle école de Marcelly-Tronchet qui a remplacée celle de mon enfance. Je m'en souviens bien, ces vieux bâtiments défraichis aux petits carreaux turquoises et son mur de brique rouge surmonté d'une immense horloge, sa cour avec son goudron mou rouge et sa butte saumon, ces parpaings en forme de X qui serpentaient autour de carrés de verdures. Aujourd’hui d’une réalité devenue des souvenirs.

Bref ne nous attardons pas sur le passé, les regrets, c'est de la rouille de projets à venir. Voici une série, extraite de mon étude sur Thônex, dédiée au nouveau complexe scolaire flambant neuf, moderne et à l'architecture mécanique hyper intéressante (j'adore la géométrie ^^).

Encore une fois, j'ai essayé de rendre "chirurgicalement" le lieu. J'ai effacé la plupart des objets qui altéraient l'esthétique de l'endroit, et j'ai redessiné un peu partout les éléments pour concentrer le regard sur l'essentiel. La série aurait pu être plus conséquente, mais j'ai fait un choix assez restreint de clichés.

La série peut paraitre sombre, voir lugubre, il faut admettre que j'ai choisi un ciel gris tourmenter pour la réalisé, mon idée étant de donner un équilibre entre l'environnement naturel et la pierre, le béton.

image description

image description

image description

École de Marcelly 4

École de Marcelly 3